Le chant du loup : une plongée saisissante

le-chant-du-loup

On avait déjà eu de la chance de voir les 20 des premières minutes du film lors du dernier showeb du Film Français. Désormais, c’est en avant première que l’on a pu assister à la totalité du film grâce au Club 300 d’Allociné.

Bien coutumier de l’environnement diplomatique, Antonin Baudry nous livre un premier long métrage autour d’un milieu peu connu : celui des sous-mariniers. Après l’adaptation de sa BD Quai d’Orsay au cinéma par Bertrand Tavernier, c’est un véritable réalisateur que l’on découvre.

Le chant du loup : une histoire captivante

Dans ce film que d’aucuns qualifieraient de film d’action, on assiste à différentes missions de la Marine Nationale. Parmi l’équipage dirigé par Reda Kateb puis Omar Sy, l’oreille d’or (François Civil), c’est à dire celui qui est chargé d’écouter les bruits provenant de l’extérieur du sous marin et de les identifier. Ce métier, généralement inconnu, est déterminant. Plus haut dans la hiérarchie, Mathieu Kassovitz qui supervise la dernière opération à laquelle doivent se livrer les différents équipages.
Ce qui est en jeu dans ce film, c’est avant tout l’humain. Le réalisateur a souhaité mettre ses personnages au cœur d’une impasse dont l’issue ne pouvait que résulter du collectif, mais aussi du sacrifice.

le-chant-du-loup-antonin-baudry

Le chant du loup : des interprétations justes et fortes

Dans ce film, François Civil (remarqué dans Ce qui nous lie de Klapisch ou encore dans Dix pour cent) incarne l’oreille d’or, soit le protagoniste du film. Figée sur lui, la caméra d’Antonin Baudry se focalise sur ses personnages. En étant au plus près des conditions réelles des sous mariniers, il nous plonge dans l’intimité de ses personnages, mais aussi la grande proximité qui les unit.
Ce que pose le film, c’est avant tout les limites du pouvoir et la capacité des hommes à agir par eux-mêmes, quitte à se mettre en danger, voire se sacrifier.

Le chant du loup est un premier film fort bien écrit et à l’intrigue réellement passionnante. Il nous tient en haleine presque 2h durant, sans qu’on voie le temps s’écouler. C’est donc une réussite qui en appelle de nombreuses autres.

Le film sort le 20 février.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *