Mais vous êtes fous ? Oh oui !

mais vous etes fous film

Vu dans le cadre du Club 300 très en avant première, ce film est le tout premier de la scénariste Audrey Diwan (La French, Ami-ami) qui s’empare d’un sujet difficile, basé sur une histoire vraie. Cette histoire, c’est celle d’une femme qui apprend fortuitement que l’une de ses petites filles a été droguée…par son mari. Au cœur du propos, un amour qui peut faire du mal, ou tout simplement faire mal.

Une histoire hors norme mais bien réelle

Camille et Romain (Céline Sallette et Pio Marmai) forment un couple installé, ensemble ils ont deux petites filles. Lorsque la plus petite se retrouve à l’hôpital, les résultats sont sans appel : présence de cocaïne dans le corps. Pour les deux parents c’est le choc. Ce qu’on sait en revanche, c’est que son père, Romain, est addict à la substance, et qu’il n’est pas exclu qu’il ait pu la contaminer. Les résultats tombent et le doute se confirme. Pour tous, c’est la stupeur et l’incompréhension. Pour Romain, c’est la douche froide. Il est alors confronté à une double voire une triple peine : une désintoxication forcée mais surtout une procédure judiciaire qui l’incrimine, ce qui a évidemment de lourdes répercussions sur son couple, à commencer par la perte de confiance de Camille. Pio Marmai incarne remarquablement et avec beaucoup de force ce personnage en crise, qui tente de se reconstruire au même titre que sa famille.

mais vous etes fous film

Une réflexion intéressante sur le couple

Camille et Romain forment un couple soudé avant cette épreuve. Même au coeur de la tempête, on s’aperçoit que l’amour a un pouvoir réparateur qui est tel qu’il peut surmonter de lourds problèmes : le couple brisé renaît d’abord sous une forme d’amants. Ce qui est plus difficile à dépasser en revanche, c’est la perte de confiance, celle que subit Camille lorsqu’elle découvre les mensonges de Romain. Si elle peut consciemment pardonner ce qu’il a fait, et ce d’autant que c’était involontaire, elle a plus de mal à lui refaire confiance.

Pour un premier film, c’est une véritable réussite. Audrey Diwan, qui nous a livré des propos forts intéressants après la projection, peut être fière (oh oui !)

Sortie le 24 avril.

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *